Les microgreffes de cheveux

La diversification des techniques de greffes de cheveux permet d'apporter une solution esthétique définitive pour la plupart des dégarnissements pilaires et capillaires.

fueLes indications prennent en compte de nombreux paramètres du dégarnissement (étiologie, localisation, étendue ou évolutivité) et des particularités du patient (âge, sexe, origine ethnique ou motivation), concernant le cuir chevelu, la barbe, la moustache, les sourcils ou les poils pubiens.

La technique de microgreffes capillaires la plus courante permet d'obtenir un aspect naturel grâce à une implantation fine de un à trois cheveux et à l'implantation de 1000 à 3000 cheveux peuvent être implantés en une séance.

Les suites opératoires simples sont suivies d'une repousse définitive des cheveux. La combinaison d'une correction chirurgicale et de traitements médicaux anti-chutes (minoxidil et finasteride) améliore encore le résultat et les suites post-opératoires des transplantations de microgreffes capillaires.

La transplantation capillaire permet d'apporter une solution esthétique et définitive à la plupart des dégarnissements capillaires et des éclaircissements de certaines régions pileuses. Les principaux motifs de traitement sont les alopécies androgénétiques , les dégarnissements définitifs secondaires à une alopécie de traction ou à des cicatrices (cuir chevelu, barbe, moustache, sourcils, lifting) et enfin les alopécies définitives des sourcils ou des poils pubiens.

Qu'est-ce qu'une microgreffe de cheveux ?

Les transplantations capillaires utilisent de petits fragments de cuir chevelu de type microgreffes (ou unités folliculaires de 1 à 3 cheveux par greffe). L'implantation de 1 000 à 3 000 cheveux par séance, dont la durée varie de 2 à 4 heures, assure la finition d'une ligne pilaire ou la densification d'une surface chauve plus ou moins étendue.

Il est nécessaire de pratiquer un bilan médical pré-opératoire, une prémédication par tranquillisant et une anesthésie locale (par crèmes anesthésiantes et infiltrations tronculaires).
L'intervention est indolore et les suites opératoires, simples, permettent au patient de repartir 2 heures après l'intervention et de reprendre son activité professionnelle dès le lendemain.

La technique de microgreffes de cheveux ou greffe capillaire la plus couramment pratiquée

Les cheveux, prélevés dans une région épargnée par le phénomène alopéciant (couronne chez l'homme ou région occipitale médiane chez la femme) conservent leur capacité de croissance après implantation pendant toute la vie... Les cheveux, prélevés dans une région épargnée par le phénomène alopéciant (couronne chez l'homme ou région occipitale médiane chez la femme) conservent leur capacité de croissance après implantation pendant toute la vie de l'individu.
Ce procédé, basé sur l'implantation de greffes capillaires de 1 à 3 cheveux, cherche à recréer l'émergence naturelle de 2 à 3 cheveux à travers chaque orifice pilo-sébacé et évite l'aspect inesthétique en 'cheveux de poupées'.

Zone donneuse-préparation des microgreffes des cheveux

Une bandelette de cuir chevelu est prélevée (sa taille, comprise entre 10 et 25 cm, dépend directement du nombre de microgreffes souhaitées), puis la zone donneuse est refermée par sutures ou agrafes. La cicatrice sera très fine, linéaire, horizontale et quasiment inapparente. La bandelette de cuir chevelu est découpée minutieusement en petits fragments de 1 à 3 cheveux (microgreffes ou unités folliculaires) sous stéréomicroscope afin de respecter l'intégralité des cheveux prélevés.
Aspect d’une alopécie frontale après une séance de microgreffes

Les progrès des techniques d'implantation visent à recréer un aspect esthétique naturel et impliquent : Une implantation fine sur la zone chauve avec aiguilles et pinces de microchirurgie permettant le choix des axes d'émergence, des orientations, des obliquités : Une réalisation volontairement fine et irrégulière 'cheveu par cheveu' de la ligne frontale antérieure. Une implantation de 1000 à 3000 cheveux par séance. Une répartition homogène de ces multiples microgreffes et unités folliculaires. Des suites opératoires simples avec shampooing et reprise professionnelle 1 à 2 jours après. Les cheveux implantés tombent vers le 15ème jour et repoussent définitivement entre le 2ème et le 4ème mois.

Les alopécies de traction définitives

Les tractions répétées (brushings, défrisage, tresses, etc), en particulier chez les patientes d'origine afro-américaine, peuvent induire une alopécie définitive de la région fronto-temporale.
 
Avant d'envisager une implantation, il faut vérifier l'absence de repousse malgré l'application de minoxidil 2 % et l'arrêt des tractions pendant au moins 6 mois.

Lire l'article sur les cheveux afro-américains

 

Conclusion sur les micro greffes capillaires

La transplantation de microgreffes capillaires dans les alopécies androgénétiques masculines et féminines peut venir compléter utilement l'effet favorable de certains médicaments trichogènes ...

La transplantation de microgreffes capillaires dans les alopécies androgénétiques masculines et féminines peut venir compléter utilement l'effet favorable de certains médicaments trichogènes (minoxidil, finastéride, ostroprogestatifs, anti-androgènes, etc) en densifiant définitivement les zones chauves .

Le procédé permet également de traiter la plupart des alopécies définitives d'autres origines, qu'elles soient localisées au cuir chevelu, à la barbe, à la moustache, aux sourcils ou au pubis .

En pratique, ce qu'on retiendra des greffes de cheveux

Avant une greffe de cheveux, effectuer un examen clinique, mesurer les paramètres des cheveux et du cuir chevelu (classification plurifactorielle)... Avant une greffe, effectuer un examen clinique, mesurer les paramètres des cheveux et du cuir chevelu (classification plurifactorielle).

Adapter la technique d'implantation de cheveux à la région greffée et au patient (origine ethnique, sexe) ; transplanter un maximum de cheveux en une séance (1 000 à 3 000). Les principaux motifs de traitements par greffes capillaires sont les alopécies androgénétiques et les dégarnissements définitifs liés à des cicatrices ou à des alopécies de traction. Sourcils, barbe, moustache, pubis, etc peuvent bénéficier d'une implantation capillaire.


Comment optimiser la qualité du résultat thérapeutique des implants de cheveux ?

En sélectionnant les patients en fonction du profil psychologique et des possibilités techniques pour qu'il y ait adéquation avec leur souhait esthétique... En sélectionnant les patients en fonction du profil psychologique et des possibilités techniques pour qu'il y ait adéquation avec leur souhait esthétique. En prévenant tout patient de moins de 30 ans de l'évolutivité de l'alopécie androgénétique. En associant aux traitements par microgreffes des traitements médicaux (minoxidil à 5 % et/ou finastéride chez l'homme, minoxidil à 2 % et prise d'ostroprogestatifs ou d'acétate de cyprotérone chez la femme). En assurant un contrôle de la qualité du nettoyage antiseptique des microgreffes. En adaptant l'instrumentation et la technique aux particularités du cheveu et du cuir chevelu selon l'ethnie.


Bibliographie : ouvrages de réferences...


1. Bouhanna P. Chirurgie dermatologique esthétique du cuir chevelu, traité cosmétologie et dermatologie esthétique, E. M. C., 2000, 50 : 430 A 10.
2. Bouhanna P. Microgreffes de cheveux et de poils : leurs multiples indications. Ann. Dermatol. Vénéréol., 2002, 129 : 837-840.
3. Barrera A. The use of micrografts and minigrafts in the aesthetic reconstruction of the face and scalp. Plast. Reconstr. Surg., 2003, 112 : 883-890.
4. Rassman W.R., et al. Follicular Unit Extraction: minimally invasive surgery for hair transplantation. Dermatologic Surg., 2002, 28 : 720-728.
5. Bouhanna P. and Dardour J.C. Hair Replacement Surgery. Textbook and Atlas. Springer-Verlag, Berlin Heidelberg, 1996, 236 pp.
6. Bouhanna P. Topical minoxidil used before and after hair transplantation. J. Dermatol. Surg. Oncol., 1989, 15 : 50-53.
7. Bouhanna P. Androgenetic alopecia: combining medical and surgical treatments. Dermatol. Surg., 2003, 29 : 1130-1134.


Greffe cheveux, greffes cheveux, greffe capillaire , greffe cheveu , greffe capillaires,greffes capillaire,cout greffe cheveux, cout greffes cheveux, cout greffe cheveu, cout greffes cheveu, fue, perte cheveux, calvitie, alopecie, centre dermatologique du cheveu 14 Rue Théodore de Banville 75017 Paris, centre spécialiste cheveux paris, chutes cheveu, chutes cheveu, prix greffe cheveux, cout greffe capillaire, couts greffes capillaire,cout greffes capillaires, prix greffe cheveux, prix greffes cheveux, prix greffe cheveu, prix greffes cheveu.FUE, fue,greffe cheveux paris, greffe cheveux paris, greffe capillaire paris,greffes capillaire paris, greffe capillaires paris,greffe capillaires paris,greffe fue, greffes cheveux, greffe cheveu homme et femme