Teigne tondante par contamination chez le coiffeur

Takwale et Coll rapportent deux cas de teigne tondante à Microsporum canis chez des femmes âgées de 71 ans et par ailleurs en bonne santé. Cette dermatophytie du cuir chevelu est très rare chez ces sujets âgés, bien qu'un cas d'atteinte par M. canis ait été décrit dans la littérature chez une patiente de 89 ans.

Soulignons ici que les enfants sont plus fréquemment atteints avant l'âge de la puberté, cette dermatophytie étant retrouvée chez 11 % des femmes adultes, l'homme étant généralement épargné.

Les auteurs décrivent cette affection chez deux femmes âgées de 71 ans présentant une alopécie diffuse avec plaques érythémato-squameuses du cuir chevelu évoluant depuis 3 et 4 mois respectivement. L'interrogatoire révèle l'apparition de ces lésions après des soins de permanentes dans le même salon de coiffure.

Les patientes ont consulté à 4 semaines d'intervalle. L'examen en lumière de Wood des cheveux cassés montre une fluorescence verte et la culture de ces cheveux confirment une infection ectothrix à M. canis.

Les deux patientes ont recouvert une chevelure normale après traitement par Terbinafine 250 mg/jour, respectivement pendant 12 et 14 semaines. Les auteurs ont conclu à une teigne tondante à M. canis.

Le mode de transmission est très vraisemblablement dû aux instruments de coiffure tels que des brosses, fers à friser, ciseaux et séchoirs. Toutes les deux ont reçu un traitement prolongé par Terbinafine soulignant la résistance relative de M. canis à cette molécule.


(Takwale A. et Coll., Br. J. Dermatol., 2001, 144 : 898-900).