Efficacité et tolérance du casque réfrigérant

Efficacité et tolérance du casque réfrigérant sur l'alopécie post-chimiothérapie lors d'un cancer du sein

Protière et Coll. ont évalué l'efficacité du port du casque réfrigérant lors d'une chimiothérapie par mitoxantrone et cyclophosphamide comme traitement adjuvant d'un cancer du sein sur les 105 femmes atteintes d'un néoplasme du sein et sans métastases et traitées par 4 cycles de la dite chimiothérapie, 77 ont accepté le port d'un casque réfrigérant. 128 autres femmes, sous le même traitement mais ayant refusé le casque, ont été observées dans un groupe de contrôle (n = 109).

Des infirmières de l'Organisation Mondiale de la Santé ont évalué l'effet du casque réfrigérant sur la chute des cheveux des patientes des deux groupes. Elles ont noté une fréquence de chute capillaire nettement plus basse chez les patientes du groupe casque (n=77) contre 28 patientes du groupe contrôle.

Cette différence dans la diminution de la chute à chaque cycle de chimiothérapie est plus prononcée lors des cycles 1 et 3. La tolérance du casque réfrigérant était généralement bonne avec absence de métastases du cuir chevelu chez les 77 patientes ayant mis le casque.

Cette étude démontre l'intérêt du port d'un casque réfrigérant pour prévenir la chute de cheveux post-chimiothérapie et spécialement lors de cancers ayant une faible prévalence de métastases du cuir chevelu.


(Protière C. et Coll., Supp. Care Cancer., 2002, 10 : 529-537).