Epaississement et brunissement des cheveux sous étrétinate

Un homme de 73 ans chauve et chenu, traité par l'étrétinate pour un pityriasis rubrapilaire, a eu la surprise de constater au bout de quelques mois un épaississement notable de son duvet crânien et une recoloration de certains poils blancs. Ces modifications se sont produites sur des zones épargnées par la dermatose, ce qui suggère qu'elles résultent d'un effet direct du rétinoide sur la cinétique du follicule pileux.

Les études sur le traitement du psoriasis (1) montrent en effet que l'étrétinate peut épaissir les tiges pilaires et modifier leurs qualités mécaniques (frisure acquise ou difficultés de coiffage). En revanche, il augmente nettement la perte quotidienne, ce qui s'expliquerait non seulement par un défaut d'ancrage des cheveux télogènes, mais aussi par un raccourcissement de la phase anagène et une augmentation de la phase de latence par blocage à l'entrée en phase anagène (2).

La recoloration des cheveux blancs sous étrétinate n'avait jamais été signalée, et ne doit être décelable que chez un petit nombre de patients. Elle n'est pas illogique sous l'effet d'une drogue qui favorise la différenciation kératinocytaire et freine la multiplication cellulaire.

On sait qu'il existe un rapport complexe entre la différenciation du follicule pileux, sa vitesse de pousse et sa pigmentation, les poils blancs se montrant moins différenciés mais capables d'une croissance plus rapide. Le noircissement des cheveux blancs a été observé dans diverses circonstances où on peut supposer qu'il existe une perturbation plus globale du cycle pilaire, qu'elle soit d'origine inflammatoire, hormonale ou pharmacologique : repousse après diverses alopécies (pelade, radiothérapie, Addison, chimiothérapie anticancéreuse), ou prise de toxiques ou de médicaments (Arsenic, minoxidil, carboxymethyldopa, vérapamil, tamoxifène ) (3).

  1. Ellis C.N. J Am Acad Dermatol 1987 ; 16 : 267-291

  2. Berth-Jones J. Br J Dermatol 1995 ; 132 : 367-375

  3. Hampson J.P. Br J Dermatol 1995 ; 132 : 483-484

(*) Vesper JL Hair darkenning and new growth associated with etretinate therapy. J. Am. Acad. Dermatol. 1996 ; 34:860