Prévention par le minoxidil d'une alopécie

En 1989, nous signalions dans le J. Dermatol. Surg. Oncol., l'effet protecteur du minoxidil solution à 2 % sur la chute de cheveux post-opératoire causée par traumatismes pendant la transplantation de cheveux par mini et microgreffes.
Une étude rétrospective a été menée chez 60 femmes de 45 à 85 ans ayant subi une ridectomie cervico-faciale pour évaluer la prévention d'alopécie temporale post-ridectomie par minoxidil solution et séparées en 2 groupes de 30 femmes : groupe I (minoxidil 2 %) et groupe II (minoxidil 5 %).

Le traitement a été débuté une semaine avant l'opération et poursuivi pendant 4 semaines après un arrêt de 5 jours en post-opératoire.
Les auteurs ont observé que le minoxidil a joué un rôle protecteur contre la survenue d'une alopécie temporale post-chirurgicale.

Néanmoins, une seule patiente a eu une chute légère de cheveux en zone temporale, 6 semaines après l'arrêt du traitement. Elle a été mise à nouveau sous minoxidil 5% pendant 10 semaines avec guérison de l'alopécie.

En conclusion, le minoxidil solution en application locale prévient la survenue d'alopécie temporale qui pourrait être due à un traumatisme des follicules pileux lors de ridectomies.

Ceci peut s'expliquer par analogie à l'effet protecteur du minoxidil qui est d'empêcher la chute de cheveux alentours lors d'implantation de cheveux.