Désépidermisation des microgreffes et transplantation

Désépidermisation des microgreffes et transplantation de microgreffes par milliers...

Hugeneck J. et coll. signalent à juste titre que lors de transplantation de minigreffes dans des incisions (slits incisions) faites avec des lames de bistouri, il peut se produire un phénomène de compression de la minigreffe.

De ce fait, malgré la taille réduite de la greffe, l'aspect inesthétique en "cheveux de poupée" peut apparaître.

Les auteurs préconisent donc d'exciser sur chaque minigreffe la portion épidermique et dermique superficielle. En implantant la partie dermohypodermique de la greffe dans l'incision du site receveur, ils évitent ainsi compression et aspect "en touffes".

Cette technique de désépidermisation des greffes avait déjà été préconisée depuis 9 ans par plusieurs auteurs, et en particulier par Nordström.

Transplantation de microgreffes par milliers

Rassman W.R. a mis au point une technique de transplantation de 3 à 4 000 microgreffes (1 à 2 cheveux) et minigreffes (3 à 4 cheveux) en une séance.

Sous anesthésie locale, avec l'aide d'une équipe de 8 à 10 assistants et chirurgiens, les microgreffes seront insérées dans des perforations faites avec une aiguille lancéolée Nokor de 16 ou 18 gauges.

Les assistantes auront au préalable découpé des bandelettes de cuir chevelu occipital prélevées avec un bistouri multilame. Le premier shampooing est fait dès le lendemain.

Lors d'un séjour de travail dans son centre, force a été de constater le parfait déroulement de ces interventions de 5 à 7 heures de durée, et dont les résultats sont esthétiquement satisfaisants.

Il semblerait néanmoins prudent de vérifier, par des phototrichogrammes successifs, la fiabilité de la prise de la totalité des microgreffes, eu égard à l'importance de la surface transplantée et aux impératifs d'une revascularisation suffisante.

(*) Bouhanna P. Quoi de neuf dans le traitement du cuir chevelu. Réalités Thérapeutiques 1996; 57:60-66